AKKA.IS.online.fr

 

 

 
Les licenciements du salarié pour faute grave ont été requalifiés en licenciements sans cause réelle et sérieuse et le salarié indemnisé pour le préjudice subi.

Le préjudice financier invoqué n'a pas été démontré par l'employeur.
Certains faits évoqués dans cette affaire remontent à plus de 2 mois et ne peuvent pas justifier le licenciement.

   extrait de l'arrêt sur Mediapart




<<Premier <Précédent | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | Suivant> Dernier>>