AKKA.IS.online.fr

 

 

 
 Grève AKKA 21 mars 2014 :  Boulogne-Billancourt, le personnel dans la rue contre la suppression des indemnités forfaitaires de remboursement de frais.

AKKA Si tu savais... AKKA Si tu savais...

Ils étaient nombreux à manifester haut et fort leur mécontentement devant le 892 rue Yves Kermen de Boulogne-Billancourt, siège des filiales du Groupe AKKA Technologies.

La mise en place du nouveau barème fait perdre du jour au lendemain à certains salarié-e-s de 200 à 900 euros par mois sans même aucun délais de prévenance.
Des salarié-e-s en mission découvrent leur nouvel ordre de mission réédité en la circonstance.
La direction menace de ne pas rembourser le personnel qui ne remplirait pas ses notes de frais conformément au nouveau barème. Une pression insupportable.
Cette direction et la hiérarchie commerciale a pendant longtemps décroché des contrats client grâce à la conclusion de contrats de travail avec les nouveaux embauchés en faisant miroiter des remboursements de frais forfaitaires ou indemnités kilométriques qu'elle supprime aujourd'hui. Bienvenue chez AKKA.
Une pression à la fois morale et financière exercée sur le personnel à l'opposé des valeurs que met en avant le groupe, respect, courage et ambition.

Les salariés réclament des augmentations de salaire décentes et la réintégration des indemnités de déplacement perdues dans leur salaire de base.

Face au mépris des dirigeants, un bon nombre de salarié-e-s envisage fortement de quitter la société et d'engager pour certains des actions judiciaires aux prud'hommes contre l'employeur.

 
 Communiqué de presse CGT 21 mars 2014 Voir : Communiqué de presse CGT 21 mars 2014




<<Premier <Précédent | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | Suivant> Dernier>>