AKKA.IS.online.fr

 

 

 
Manifestation 6 juin 2013, Blagnac.


Une minute de silence a été observée au rond-point de la Dérive, hier vers 17h, à la sortie des bureaux./Photo DDM

Pour enterrer leurs primes et un certain nombre d’avantages acquis, près de 150 salariés d’Aéroconseil, ont formé un convoi funéraire qui s’est déplacé, hier en fin d’après-midi, à travers la zone aéroportuaire.

«Cette année, nous n’avons pas signé le plan de négociation salariale mais le malaise remonte au rachat de l’entreprise par le groupe AKKA Technologies en 2011», explique Jean-Luc Perodeau, élu au comité d’entreprise et délégué du personnel CFE-CGC, un des deux syndicats qui appelait à la grève avec l’UNSA. «Nous sommes aussi inquiets pour la pérennité de l’entreprise avec une forte augmentation du turn over. Le plan de départs volontaires a déjà fait partir une centaine de personnes sur l’ensemble de la société qui ne compte plus que 900 salariés dont 800 sur le site blagnacais. Nous avons choisi de défiler sous la forme d’un convoi funéraire pour faire le deuil de toutes les mesures prises par la direction pour pénaliser le pouvoir d’achat».

Le personnel de l’entreprise Aéroconseil, spécialisée dans l’ingénierie aéronautique et les services au transport aérien, n’en est pas à son coup d’essai en matière de protestation contre la politique salariale. Deux cents personnes avaient manifesté en mai lors de la négociation annuelle obligatoire. Sous-traitant de rang 1 pour Airbus, le personnel d’Aéroconseil s’est aussi rendu, hier, devant le siège d’EADS pour un éloge funèbre à l’intéressement et à la participation. «Malgré les importants bénéfices d’Aéroconseil, l’intéressement a disparu et la participation aux bénéfices est nulle depuis deux ans». Contactée, la direction d’Aéroconseil n’a pas souhaité faire de commentaire.

J.-L. M

http://www.ladepeche.fr/article/2013/06/07/1644343-blagnac-le-convoi-funeraire-d-aeroconseil.html



<<Premier <Précédent | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | Suivant> Dernier>>